Organigramme
Président du groupe : 
Pascal ANDRE

Vice-président :
Marcel HOUILLON

Trésorier :
Sylvain CLAUDEL

Trésorier adjoint :
Isabelle CLAUDEL

Secrétaire :
Stéphane HOUILLON

Secrétaire adjoint :
Fabienne PIERREL

2011-01.jpg
Activités du groupe

Fermer Archives du groupe

Fermer Boutique en ligne

Fermer Coutumes et traditions

Fermer Programme artistique

Fermer vidéos du groupe

grand-rue01.png

danseuse01.jpg

grand-rue02.png

danse01.jpg

photo_danse_01.png

zeller01.png
Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Coutumes et traditions - Les costumes


Les costumes
 
 
1 – Le costume des messieurs
 
La blaude – C’est la tunique traditionnelle de travail, sorte de chemise relativement ample, de toile solide, portée souvent par les vachers. Elle est de couleur bleu foncée et elle est maintenue au niveau du cou par une petite chaînette.
La chemise blanche – Portée plutôt lors des jours de fêtes, les hommes la surmontent d’un gilet noir et d’un petit flot de velours noir autour du col. Un pantalon en droguet complète la tenue.
 
photo_costume_01.png  La tête des hommes est recouverte d’un chapeau en feutre noir, à large bord : le tchépé.  Il arrivait en hiver que pour avoir un peu plus chaud, les hommes portaient sous leur chapeau un petit bonnet. Ce qui est peut-être une explication de ce curieux bonnet en laine rayé rouge et blanc qu’abordent sur eux les musiciens. Vous pourrez noter qu’il sera assez rare de voir un musicien habillé d’une blaude, très certainement lié au fait qu’il doit être certainement moins évident de jouer d’un instrument avec une blaude parfois très ample.
 
Particularité du groupe enfin, les danseurs portent des sabots. Les chaussures à l’époque étant plutôt réservées à la classe bourgeoise, et peu adaptées aux activités des champs et de la ferme, les hommes, les hommes utilisaient des sabots appelés de par leur forme des « courte-gueules ».
 

 
2 – Le costume des dames
 
Comme les hommes, elles portent une chemise blanche en étoffe épaisse : le chemisier. Mais si la chemise est à longue manche chez les hommes, elle est à manches courtes pour les femmes, et manches bouffantes. La chemise est surmontée d’un boléro en velours noir, resserré sur le devant par un laçage régulier.
 
photo_costume_03.jpgLes femmes portent aussi une lourde jupe à fronces, de couleur sombre à laquelle est joint sur le fond une bande de tissus plus coloré. Un tablier à bavette permet au serrage de la jupe, complété par un châle assorti du même thème.
 
Sous la jupe, que de couches blanches ! A commencer par le jupon, espèce de doublure de la jupe. Puis la culotte à jabot, espèce de pantalon large, long jusqu’au dessous des genoux, à la particularité à l’époque d’être fendu à l’entre-jambes (on comprendra aisément l’intérêt d’une culotte fendue face à la multiplicité des couches du costume !). Les chaussettes en laine blanche (ou très belles aujourd’hui en dentelles) se portent très hautes, jusqu’aux genoux, de manière à ce que la chair féminine ne se voit point.
 
Sur la tête, les femmes portent une coiffe blanche en dentelle, souvent les jours de fête : la câline. Elle est nouée autour du cou par un flot sur le côté, permettant de bien mettre en évidence le visage de la personne.
 
Pour les travaux des champs les femmes préfèrent à la câline le chapeau de paille, de forme très large, afin de se protéger des rayons et de la chaleur du soleil. Porté du coup à plat sur la tête, on le retrouve plutôt aujourd’hui sur le dos, accompagnant la câline. Deux rubans croisés permettaient de le maintenir sur la tête, mais de nos jours n’ont plus d’utilité et servent plutôt de décoration, tout comme la partie la plus haute au centre, surmontée d’un tressage en velours fin.
 
Les femmes, tout comme les hommes, portent aux pieds des sabots. Clairs à l’époque, ils pouvaient être gravés et colorés. On les retrouve désormais chez nos danseuses de couleur toujours claire, alors que ceux des garçons sont noirs.
 
 photo_costume_02.png       photo_costume_04.png
 
Les enfants accompagnants les adultes ne dérogent pas aux règles de tenue de leurs aïeuls et portent avec plaisir le costume homme ou femme. 

Date de création : 12/07/2011 @ 16:07
Dernière modification : 10/08/2012 @ 18:13
Catégorie : Coutumes et traditions
Page lue 3403 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Infos pratiques

Fermer Le Petit Sabot Vaudéen

Fermer Pour nous contacter

Fermer Recevoir les Corrévrots Vaudés

Fermer S'inscrire dans le groupe

Fermer autres infos

Découvrir Remiremont
Accès direct en un clic ! 

remiremont_plan.jpg

* Ville de Remiremont
     http://www.remiremont.fr

* OMSLC
     http://www.omslc-remiremont.org

* Office de Tourisme
     http://www.ot-remiremont.fr

mairie-remiremont.png

* Plan de ville
     plan-ville-remiremont.pdf 

* Les musées 
     musees-de-remiremont.pdf

* Les fontaines
     depliant-des-fontaines2010.pdf

fontaine-dauphin.png

* Visite de la ville en quelques photos
     

* Fêtes et traditions
    Fetes_et_traditions_locales.pdf

groupe_portugal_2002.jpg
Calendrier
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
6 Abonnés
^ Haut ^